Bibliothèque numérique romande

Les ebooks gratuits de la Bibliothèque numérique romande

Bloch Jean-Richard – La Nuit kurde

Bloch Jean-Richard - La Nuit kurde - Bibliothèque numérique romande - ACoE (US Army Corps of Engineers – USACE) Superbe canyon dans l’Irak du NordBloch Jean-Richard – La Nuit kurde (poème romanesque) :Dans une Anatolie mythique, Saad, jeune guerrier musulman, fils d’un chef kurde et d’une esclave chrétienne, est envoyé comme éclaireur lors d’une attaque d’une ville chrétienne. Déguisé en marchand, il s’introduit dans la citadelle et trahit les hôtes qui lui ont offert le gîte, en violant l’hôtesse et la tuant ainsi que son mari, puis en introduisant ses compagnons dans la ville pour tuer et piller. Mais, bien que devenu célèbre par cet exploit, Saad ne se remet pas de sa nuit de folie meurtrière, il reste hanté par ses actes et par la magnifique fille de l’hôtesse, Évanthia,  qu’il a entrevue et tenue contre lui un instant. Il va quitter sa famille et son peuple pour vivre en ermite dans la montagne jusqu’à ce qu’il ait une révélation et parte à la recherche de sa belle victime chrétienne. (suite…)

Bernanos Georges – Un Crime

Bernanos Georges - Un Crime - Bibliothèque numérique romande - photo Sylvie S.Bernanos Georges – Un Crime : Une vallée alpine encaissée, rude, avec, en haut, un village. Le temps est à la pluie, il fait froid. La nuit est tombée. Au presbytère la servante, Mademoiselle Céleste, attend le nouveau curé qui n’est pas arrivé, l’après-midi, avec la patache. Finalement, au milieu de la nuit, transi et à pied, le jeune prêtre arrive au presbytère. Il est sans expérience et paraît trop sensible pour la rudesse du pays. Il touche Mademoiselle Céleste par son innocence, sa fragilité, ses traits délicats et son caractère intense. Elle lui accorde d’emblée sa confiance. Mais plus tard dans la nuit des cris parviennent au nouveau curé. La battue, organisée à la hâte, permet de trouver un vagabond. Il aurait tué la châtelaine et git, mort. Que s’est-il passé ? (suite…)

Ramuz Charles Ferdinand – Les Signes parmi nous

Ramuz Charles Ferdinand - Les Signes parmi nous Bibliothèque numérique romande - Chaurel L'Île de l'Arbre à Villeneuve un matin d'hiverRamuz Charles Ferdinand – Les Signes parmi nous : Fin juillet 1918, un colporteur biblique nommé Caille, va de fermes en maisons de village, en passant aussi par les champs, le lac et l’usine. Il rencontre ainsi tous les habitants, enfants, ménagères, ouvriers, vignerons, pêcheurs et paysans, à qui il essaie de transmettre le message de l’Apocalypse de Jean : « Les Signes sont parmi nous ». Certains l’écoutent, d’autres le rejettent, mais tous l’entendent et l’interprètent à leur manière. Puis tout à coup, les éléments naturels se déchaînent, le ciel s’assombrit, la chaleur s’intensifie, la pluie tombe à verse, les ouvriers de la verrerie se sont mis en grève et défilent à grand bruit, partout les gens meurent brusquement d’une étrange maladie, est-ce l’Apocalypse annoncée par Caille ? (suite…)

Bernanos Georges – Journal d’un curé de campagne

Bernanos Georges - Journal d'un curé de campagne - Bibliothèque numérique romande - Pir6mon Bethonsart04,Bernanos Georges – Journal d’un curé de campagne : Le nouveau curé d’Ambricourt, un jeune prêtre plein de zèle, s’installe dans sa paroisse. La fragilité de sa santé est largement compensée par son énergie morale et son ardent désir d’aider ses paroissiens à sortir de l’ennui qui les ronge. Mais, accaparé par les multiples soucis de sa vie quotidienne – dont le manque d’argent n’est pas le moindre – incapable d’accomplir son ministère avec une autorité suffisante, il accumule les maladresses… Dans cet ouvrage, grand prix du roman de l’Académie française, un des plus émouvants de Bernanos, la technique du journal fictif permet à l’auteur de décrire l’itinéraire spirituel du personnage central tel que celui-ci le perçoit, au niveau d’une humanité vécue dans l’angoisse, la souffrance, le doute. Ce texte dépasse largement la question du catholicisme et de la vie d’un curé.  (source : ELG) (suite…)

Vance Louis Joseph – Nouvelle aventure du loup solitaire Michaël Laynard

Vance Louis Joseph - Nouvelle aventure du loup solitaire Michaël Laynard - Bibliothèque numérique romande - Maquette Laura Barr-WellsVance Louis Joseph – Nouvelle aventure du loup solitaire Michaël Laynard (Les Aventures du loup solitaire, volume 5) : Michaël Lanyard, dit « Le Loup solitaire », gentleman cambrioleur du style Arsène Lupin, vit enfin une relation équilibrée et tranquille avec une femme, lorsqu’il est rattrapé par son passé à cause de Liane, une ancienne amie rencontrée « par hasard », qui l’entraîne à nouveau dans les milieux troubles des joueurs, buveurs (en pleine prohibition) et malfrats en tous genres. (suite…)

Bove Emmanuel – Adieu Fombonne

Bove Emmanuel - Adieu Fombonne - Bibliothèque numérique romande -Félix Vallotton Villa Beaulieu HonfleurBove Emmanuel – Adieu Fombonne : « Par certains aspects Adieu Fombonne, m’a rappelé le Sang Noir de Louis Guilloux, belle sobriété d’écriture et cette manière identique de multiplier les personnages. » (Romain28, Babelio.) « Adieu Fombonne, publié en 1937, est le roman d’Emmanuel Bove, avec Un soir chez Blutel, qui fut le moins bien accueilli par la critique de l’époque. … mais c’est toujours du Bove, et c’est beaucoup. Il a en tout cas cette particularité d’être le seul roman heureux de l’œuvre. » (Ouellet, F. (1994). Pleins feux sur Emmanuel Bove. Nuit blanche, magazine littéraire, (58), 64–65.) (suite…)